Description du collège doctoral

L’offre en langues et littératures du Moyen Âge et de la Renaissance a fortement diminué dans de nombreux cursus traditionnels, comme ceux des études allemandes ou italiennes en France ou de romanistique en Allemagne. Aujourd’hui, rares sont les chercheurs capables de lire les textes anciens des pays voisins en version originale. Cette situation conduit à de réels problèmes de compréhension des sources : comment travailler sur le roman et la poésie du Moyen Âge si l’on ne sait pas lire les différentes versions d’un même texte en langue originale ? Comment aborder un genre littéraire sans prendre en compte ses manifestations dans les langues et cultures voisines ? Comment travailler sur l’histoire de l’Empire si l’on ne comprend pas les chroniques latines, allemandes ou italiennes médiévales ? Comment étudier l’humanisme latin en ignorant la dimension européenne du phénomène ?

Les compétences évoquées de manière implicite à travers ces questions sont les prérequis nécessaires, afin de pouvoir aborder avec pertinence les questions relatives à la façon dont on raconte, représente et comprend le monde du Moyen Âge à la Renaissance.  À cela vient s’ajouter le fait que l’étude de ces questions s’inscrit dans des traditions nationales spécifiques et des contextes scientifiques particuliers qu’il convient de connaître.

La finalité de ce collège doctoral international est de donner les outils scientifiques nécessaires aux doctorants travaillant dans les domaines qui sont ceux de la langue, de la littérature et de l’histoire médiévales et de la Renaissance en privilégiant les approches comparatistes. C’est pourquoi ce collège ne se limite pas à une question bien spécifique de la recherche, mais englobe divers aspects correspondant aux différents domaines de recherche des doctorants inscrits.

Ce collège doctoral inclut bien entendu la direction de thèses en cotutelle et permet aux doctorants d’acquérir des connaissances scientifiques et linguistiques dans des domaines dont la maîtrise sera une aide précieuse pour de futurs chercheurs : linguistique diachronique et langues anciennes (ancien et moyen français et langue d’oc ; vieil et moyen haut-allemand ; langues de l’Italie médiévale et formation de la langue nationale ; latin médiéval et de l’époque humaniste) ; littérature comparée (adaptations et traductions de textes au Moyen Âge et à la Renaissance ; circulation des manuscrits et des savoirs ; analyse comparative des genres) ; questions herméneutiques relatives à la réception des textes et aux interactions entre les littératures et les cultures de la Romania et de la Germania ; histoire de l’Europe du Moyen Âge et de la Renaissance ; histoire de l’art ; paléographie et codicologie ; histoire du livre de l’antiquité à la Renaissance.

Il est, par exemple, possible de suivre à Clermont-Ferrand des cours d’introduction à l’ancien français, tandis que qu’il existe à Erlangen des cours de vieil et moyen haut-allemand et que Pise offre des cours sur les langues de l’Italie médiévale. Par ailleurs, chaque université propose, pendant la première année de doctorat, un module traitant des étapes importantes dans l’histoire de la philologie en Allemagne, en France et en Italie du XVIIIe siècle à nos jours, confrontant les différentes traditions scientifiques et mettant en avant les interactions entre ces dernières.

La fonction de ce collège doctoral est donc de pallier les lacunes structurelles évoquées plus haut, d’identifier les besoins spécifiques des doctorants et de leur donner un profil qui, lors d’un recrutement par une université, les démarquera des autres candidats. Le croisement des disciplines et des compétences, tel qu’il est conçu dans ce collège, permettra de redynamiser ce secteur de la recherche en suscitant de nouvelles vocations et en recréant un vivier de chercheurs bi- voire trilingues.

Séjours à l’étranger

Les étudiants inscrits dans ce collège doctoral passent au moins un an dans l’une des universités partenaires – avec un financement de l’université franco-allemande – et assistent aux séminaires et modules prévus dans le programme. Un séjour d’au moins six mois dans l’autre université partenaire est également recommandé.

Événements dans le cadre du collège doctoral

Le collège doctoral comprend des séminaires de recherche, des ateliers (modules interdisciplinaires) et des colloques, auxquels participent les enseignants des universités partenaires. Les doctorants ont ainsi la possibilité de se familiariser avec les approches scientifiques actuelles dans le contexte méthodologique propre à chaque pays et de développer leurs projets de recherche.

Matières concernés

  • Études romanes (littératures et langues du Moyen Âge en France et en Italie)
  • Études germaniques (littérature et langues allemandes du Moyen Âge)
  • Histoire de l’art
  • Philologie latine : latin du Moyen Âge et de l’époque humaniste

Coordinateurs 

Clermont-Ferrand: Prof. Patrick del Duca / MCF hab. Donatella Bisconti
Erlangen: Prof. Dr. Ludwig Fesenmeier / Prof. Dr. Christian Rivoletti / Prof. Dr. Florian Kragl
Pise : Prof. Alberto Casadei / Prof. Cristina Cabani

Contact

Prof. Patrick del Duca
UFR Langues, Cultures et Communication
34, avenue Carnot
TSA 60401
63001 Clermont-Ferrand Cedex 1
patrick.del_duca@uca.fr

Financé par:

Les universités participantes: